Gamrupa

Le proprietaire de la firme commerciale BenSan a Enter avait recu, en vue de ses projets en Republique Dominicaine, de la part d’un hopital un grand nombre de matelas, beaucoup trop compte tenu des projets. Apres avoir contacte Maik Meulenveld, un des fils de notre President, la liaison etait un fait.
A ce moment la, Gamrupa etait accapare par la construction des pepinieres et se trouvait en manque de matelas. Ben retorqua : aucun souci, il m’en reste quelques-uns.
C’est ainsi que les matelas ont abouti en Gambie.
Toutefois, a Sifoe nous ne possedons que 5 lits a equiper d’un matelas, il en restait donc de nouveau quelques-uns en trop. Notre devise est de tout partager de maniere equitable et aussi de tout entreprendre soi-meme, qui est dans nos moyens . 
Le meilleur reste a venir.


Les gens de Young People Without Borders/GamRuPa (the Gambia) avancent a un rythme endiable. Ils ont fait la connaissance d’un mouvement de jeunesse a Sindian au Senegal et ont entame en tout premier lieu le reboisement des forets entierement abattues aux alentours de Sindian.

Tout en discutant, ils prevoient de reconstruire ensemble l’ecole primaire a Sindian, qui s’est ecroulee l’annee passee pendant la saison des pluies. Cela coute les yeux de la tete, mais en grande partie tout est rassemble au moyen d’initiatives personnelles. Le montant parvient bien sur en partie d’Europe et d’Amerique. Ainsi, une randonnee a bicyclette de sponsor a ete organise depuis Sifoe vers Sindian, une soiree benevole accompagnee du joueur de cora sublime Jalibah Kuyateh, ce qui a fait rentrer les fonds requis.
Reste la construction des locaux d’instituteurs et la maison de residence, ou les derniers vivent et debarquent de tous cotes afin d’enseigner.
Avant que tout cela ne soit termine, les professeurs dorment par terre. A cette fin sont employe les matelas en provenance de BenSan via Gamrupa Europe vers GamRuPa (the Gambia); a partir de la, ils ne partent pas vers la population de Sifoe, mais aboutissent sur les toits des autobus, amenant les aides-ouvriers du batiment depuis la Gambie vers le Senegal.
Aux Pays-Bas, nous sommes plus que fiers des evolutions a Sifoe et par ceux qui prennent les devants. Assister les gens dans leur developpement ne constitue point un privilege des ‘riches’, mais il s’agit bel et bien d’une interaction sublime entre des assemblees de personnes, qui s’instruisent reciproquement et qui ne lesinent ni en matiere de sentiments egoistes, ni quand il s’agit de connaissances et de savoir.
Quel merveilleux developpement existe dans (notre part) d’Afrique. 

Nous ne développons personne!
Les gens se développent eux-mêmes!
Nous soutenons le développement!