Gamrupa

Il y a belle lurette que, lors de nos deplacements vers la Gambie, nous emportons des cereales, destinees a divers projets de la part de Gamrupa Europe et en vue de familles possedant un lopin de terre limite et sans possibilite d’ acheter des cereales. Le partage de cereales n’est (pas encore) coutume dans les environs mais cela se transforme petit a petit.

Depuis 2009, la Fondation Gamrupa Europe obtient des cereales, en premier lieu de la part du Prof. Dr. Willem van Cotthem et a partir de 2012 en provenance des personnes, ayant continue Cereales pour Alimentation. A cette occasion notre President, Ellen Meulenveld, a releve le defi et s’est rendu en Gambie a bord d’une Ford Transit recue sous l’escorte de la Fondation Go for Africa, dirigee par Jan Huizinga. Une grande quantite de cereales, rassemblees par un nombre incroyable de gens du monde entier, sont emportees, souvent en lavant et sechant leurs propres legumes et fruits et par apres envoyees a Cereales pour Alimentation, Meme les magasins et commerces de gros participent en remettant leurs surplus a Cereales pour Alimentation.

La Fondation Gamrupa Europe en recoit a emporter et a depenser aux personnes, qui peuvent cultiver leurs propres aliments. Parfois endeans leur taudis ou maison, parfois dans le jardin des femmes plus etendu dans le village. Parfois aussi pres des ecoles possedant leur jardin bien a eux.

 

 

A l’interieur du jardin scolaire, les etudiants n’apprennent non seulement a cultiver leurs legumes et fruits. A part cela, ils apprennent a mesurer leur lopin de terre, afin de pouvoir semer en rangees et petits champs. La croissance des plantes est notee dans un cahier. Il est note combien de temps il dure avant que les germes ne sortent leurs petites tetes au-dessus de la terre et la mesure de vitesse de croissance des plantes est effectuee, ainsi que la quantite d’eau requise. Il s’ensuit une discussion ou une certaine sorte pousse mieux qu’en d’autres endroits. La recolte est pesee et on procede a un calcul sur le rendement possible des ventes. Partie des recoltes revient aux repas scolaires. Le reste, s’il y a du surplus, est vendu sur le marche afin de pouvoir acquerir livres et autre materiel scolaire suite au rendement. En bref, dans la pratique cela revient a du calcul, des dessins, prise de mesures et ecriture. Une facon magnifique d’enseignement, qui permet aux etudiants d’apprendre a assurer leur propre avenir.

De cette maniere, les enfants apprennent que gagner de l’argent est seulement possible en partant d’ efforts multiples et beaucoup de travail et qu’il faut beaucoup de temps et de patience avant d’obtenir du rendement. A cote de cela, les enfants apprennent a penser a l’avance et cela est tres special en Afrique.

Ensuite, les instructeurs jardiniers seront mis au courant de toujours cultiver un couple de plantes, pour que des cereales puissent etre semees. Un de nos problemes a ce propos est que les instructeurs sont souvent des volontaires, qui ne s’en occupent que peu de temps.

Une excellente initiative, commence jadis par un professeur belge arrogant, qui est convaincu qu’il vaut mieux partager que jeter et veiller a ce que le voisin puisse se debrouiller au lieu de lever un doigt pedant.

Nous ne développons personne!
Les gens se développent eux-mêmes!
Nous soutenons le développement!