Gamrupa

Suite aux multiples publications, films ou photos, environ tout le monde aux Pays-Bas et en Belgique porte son propre avis sur l’ education scolaire en Gambie. A en croire les histoires, il faut etre bete de ne pas vouloir participer a l’ ecole, voire de ne rien vouloir apprendre. A partir de 2002, apres plusieurs visites d’ ecoles, nous devions admettre avoir vu beaucoup qui en comparaison de nos ecoles paraissait precaire. Surtout au debut, les batiments se trouvaient en etat delabre, les toits coulaient, les termites s’attaquaient aux poutres plus rapidement qu’elles n’etaient posees,
Mais la volonte d’apprendre et surtout d’envoyer les enfants a l’ecole etaient enormes.

Se basant sur le systeme d’education anglais, les enfants arrivent a l’ecole ensemble en uniforme, portant des souliers ou au moins des pantoufles, ainsi qu’une coupe. Souvent, ils doivent marcher bien loin et parfois ils recoivent un repas chaud a midi, afin de les encourager a s’instruire. Des organismes majeurs contribuent. Dommage que cela tombait a l’eau, lorsque les parents n’avaient plus les ressources pour leurs enfants de se deplacer a plusieurs vers l’ecole.


Education rudimentaire

Qu’apprend-on dans une ecole publique?
Les connaissances linguistiques priment, avec l’anglais en tant que langue de base. Du calcul. Grande attention est vouee a l’environnement, aux dechets, au curetage du milieu proprement dit. Des applications de calcul se rencontrent dans des jardins scolaires, en apprenant le travail de la terre, le respect de l’eau, la connaissance d’especes de plantes, fruits et legumes. Vu le manque constant de papier et de materiel d’ecriture, les visiteurs apportent souvent des blocs, des plumes et des crayons. Les eleves se voient souvent contraints d’obtenir du papier a la feuille. Vous trouvez cela drole? Par-la, c’est courant.

Education developpee

Au fil des annees, les autorites ont remedie. Les jeunes femmes ont ete exemptes de redevance scolaire, pouvant participer a l’ ecole. Toutefois, depuis l’etranger parvenaient des personnes experimentees, apportant des suggestions de modernisation quant au developpement de la scolarite, en gardant le caractere propre, mais a tendances europeennes ou autres, critique envers les nouvelles methodes. A l’ origine fortement encouragee, la question du financement se pose. Des materiaux et volontaires, mettant en avant des nouvelles visions, arrivent. Des batiments solides sont sponsorises. L’instruction d’enseignants et formateurs specialises demeure un probleme. En Gambie, l’ecoulement apres l’ecole primaire reste un probleme majeur.
Quittant l’ecole, a la recherche de menus travaux, ils circulent avec des copains, mais devergondent par manque de formation dans leurs villages.
De plus en plus, des voix circulent d’instruire des eleves a des endroits regionaux, skill centers (centres d’aptitude) comparables aux anciennes ecoles menageres, de metiers des Pays-Bas, ou ils apprennent un metier, a part les matieres principales. Des experts capables peuvent etre engages dans leur environnement propre. Car une fois partis vers d’autres horizons, un retour parait peu probable.

Toute suggestion dans ce sens, experience ou issue financiere sont les bienvenues aupres de la fondation Gamrupa.

Ecole islamique

Nonobstant une population islamique considerable en Gambie, au debut nous ne nous sommes presque jamais produits dans une ecole islamique. En posant la question, la reponse etait evasive, ce qui nous semblait etrange. Devenus curieux, apres avoir insiste, nous aboutissions dans un taudis. Devant une porte pas tres verrouillee, se tenaient quelques enfants, qui ne maitrisaient pas l’anglais ou qui etaient peut etre par trop peureux. Un habitant de quartier nous expliquait que le maitre, retourne vers son pays, arriverait incessamment, ce qui se produisait peu apres. Il nous faisait entrer, malgre le fait que nous soyions des toubabs (blancs) et en outre en partie des femmes. Un ami noir gambien lui racontait nos visites a plusieurs ecoles, mais nous n’avions jamais apporte de cadeaux dans une ecole islamique. Les enfants et voisins ameutes nous toisaient du regard. Le maitre ne savait pas tres bien quelle attitude prendre.
Heureusement, nous possedions quelques rames de papier, crayons et par miracle quelques morceaux de gomme. Le maitre, un volontaire, avait fait ses etudes a une ecole islamique et appris quelques bribes d’anglais dans la rue. Il enseignait par manque de boulot et etait trop pauvre pour donner de vrais cours. En plus, n’ayant jamais recu de visiteurs etrangers, il se voyait enchante que quelqu’un se preoccupait de sa troupe. Nous l’encouragions et un sentiment d’humilite nous gagnait.
.

Developpement scolaire

Se rendre a l’ecole, evidence voire obligation en Europe. Les pays en voie de developpement toutefois se portent nettement moins bien. A la recherche ardente d’education, les ressources disponibles sont beaucoup moins nombreuses. Des annees durant, eglises, idealistes et praticiens ont tout mis en oeuvre afin d’organiser une education sous une forme ou une autre, parfois demonstrative, ou base sur une fomation de leur pays d’origine, selon leurs dires preferable. Neanmoins, des connaissances, liees a une langue nouvelle et etrangere, font leur entree. Dans d’autres cas, cela consiste en un echange entre enseignants, eleves et leur milieu - on s’instruit mutuellement. Car la reflexion que d’autres populations soient betes et faineantes, prouve seulement la betise des nouveaux-venus.
Pas mal d’ecoles recemment etablies manipulent des methodes nouvelles et internationales. A part les derniers developpements au niveau de materiel didactique, des meubles solides sont utilises, non seulement une poutre soutenue par quelques briques, mais des bancs et meme des tables/pupitres a ecrire, complete par du papier a ecrire au crayon vierge. Devant faire l’achat soi-meme, force nous est de constater que les feuilles ecrites a la main sont gommees pour permettre a un second enfant de l’utiliser. Nous nous etonnons des solutions ingenieuses aux problemes pratiques et de leur evolution a travers les generations. Nous encourageons les gens a respecter ces connaissances, de preserver les outils, car plus tard ils pourraient etre employes ou ameliores.

Exemple
La personne ayant termine une ecole islamique, prefere l’apprentissage de techniques pratiques, telles lire et ecrire l’anglais, le calcul et les sciences, difference notoire entre ecole islamique et pratique.
Cette derniere vise l’apprentissage de l’anglais, de notre ecriture, etc. Tout cela accapare du temps et de l’argent, mais soit..... A l’ecole islamique, une etude approfondie du coran s’impose, c’est-a-dire la recitation du contenu mot par mot - en arabe - sous forme de souras, sorte de phrases rythmiques priees. Des gestes fixes, telles genuflexions et courbettes, en font partie integrante. Des versions pour garcons aussi bien que filles existent.
Ce qui compte avant tout sont des rituels, comme le lavage du visage, des dents, des mains et des pieds. Chacun retire ses chaussures, comme quoi une masse de sandales se retrouve a l’entree de la mosquee. Depuis cette derniere, un appel a la priere se fait a intervalles reguliers. Pas si curieux comme nous le pensons, car chez nous aussi, la cloche etait sonnee pour la priere du matin, du midi et du soir et la sonnette invitait a des coutumes etablies.
A un moment bien precis, nous attendions pres du traversier vers Banjul a la riviere Gambie. Evenement par trop chaotique et bousculade incroyable pour attraper le traversier, chacun a tour de role, mais le president ou l’armee gardent la priorite a tout instant. Il existe plusieurs navires, mais a chaque fois un parmi eux est soit defectueux, soit il est retire de la circulation.

Nous ne développons personne!
Les gens se développent eux-mêmes!
Nous soutenons le développement!